Directiva PSD2

Qu’est-ce que la Directive PSD2?

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de cette réglementation européenne, mais elle vous concerne plus que vous ne le pensez. Dans cet article, nous vous donnons quelques éléments clés pour comprendre en quoi cette nouvelle politique de paiement vous concerne.

Le mot PSD est entré dans nos vies en 2007, avec la première Directive sur les Services de Paiement qui visait à créer un marché des paiements unifié dans l’Union européenne afin de stimuler l’innovation, la transparence et l’efficacité dans la communauté. Mais comment? En développant le marché des paiements électroniques grâce aux données et à la technologie.

Cependant, en 2013, une révision de la directive a été réalisée car elle n’avait pas suffisamment approfondi les objectifs fixés; d’où le PSD2.

Qu’est-ce que la Directive PSD2?

La nouvelle Directive PSD2 est une réglementation européenne qui a un impact sur les paiements en ligne, facilitant les paiements dans toute l’Europe et avec une sécurité accrue. En outre, la nouvelle politique vise à offrir aux secteurs financiers de nouvelles opportunités d’affaires et une expansion de leur marché.

Conséquences de la Directive PSD2

Les implications de ce nouvel horizon de paiement numérique touchent de nombreux domaines. En ce qui concerne l’utilisateur, le règlement européen autorise l’accès aux comptes clients par des tiers (autorisation préalable) via des API.

Que sont les API?

Brève explication

Les « interfaces de programme d’application » (Application Program Interfaces) ou API sont une technologie servant de transition sur internet, permettant aux programmes et aux outils de différentes sociétés d’échanger des données et d’interagir les uns avec les autres. Les API sont de plus en plus populaires parmi les entreprises, notamment financières, car elles permettent la création de nouvelles opportunités commerciales et l’expansion de leur marché pour atteindre de nouveaux clients.

Internet est plein d'APIs!

Un exemple proche peut être trouvé dans cet article. Au début de cet article, des boutons de réseaux sociaux permettent de partager le contenu. Ces boutons permettent d’accéder aux API de ces services, ce qui permet à l’utilisateur de partager les informations sur Twitter / Facebook / etc. sans quitter ce site. Deux sociétés différentes qui se connectent et croisent vos données, mais pas sans votre accord préalable pour envoyer le contenu à votre timeline.

Cela signifie qu’au niveau bancaire, l’autorisation à des tiers implique que ces sociétés peuvent effectuer des paiements pour le compte du client (toujours avec une autorisation préalable) sans avoir à passer par la banque; s’obligeant à intensifier la sécurité.

À ce jour, lorsqu’un achat sur internet est réalisé, le commerce électronique fait appel à plusieurs intermédiaires (fournisseurs de paiement électronique) qui, à leur tour, se connectent à la société émettrice de la carte (VISA, Mastercard, etc.) qui sont finalement ceux qui facturent la transaction sur le compte courant.. 

Désormais, le client peut autoriser le commerce électronique à exécuter directement le paiement en son nom, établissant une communication directe entre le commerçant et la banque via une API.

Achetez en ligne en toute sécurité

Une autre implication de la nouvelle directive PSD2 qui vous affectera en tant qu’utilisateur est la double authentification. Cela implique une authentification renforcée pour réduire la fraude et les arnaques sur internet, en utilisant diverses méthodes d’identification pour autoriser une opération (empreinte digitale, numéro PIN, certificat numérique, téléphone portable, etc.)

Si, avec ce double filtre, vous gagnez en tranquillité lorsque vous effectuez des achats sur internet, imaginez si vous ajoutez l’une des cartes prépayées pour acheter en ligne en toute sécurité. Triple protection! Vous pourrez acheter en toute sécurité avec une carte BITSA, car n’étant pas liée à un compte bancaire, la limite de dépense correspond au montant disponible sur la carte.